[MOVIE] #1 Playtime

[MOVIE] #1 Playtime

Les plus jeunes d'entre vous ne connaissent certainement pas Jacques Tati, ni son film Playtime sorti en 1967. C'est dommage car il vaut son pesant de cacahuètes. S'il est esthétiquement aussi daté que cette expression, il en reste néanmoins une vrai pépite. 

Les films de Tati contiennent une foule de figurants, de gags et de situations burlesques. L'apparition récurrente de Monsieur Hulot (personnage à contre courant qu'il incarne lui même) permet au spectateur de s'interroger sur mille aspects de la vie quotidienne de l'époque. 

Playtime est divisé en plusieurs scènes dans lesquelles un groupe de touristes américaines en visite à Paris croise régulièrement Monsieur Hulot. L'une de ces scènes montre la soirée de réouverture d'un restaurant dont les travaux ne sont pas encore terminés. Mangeurs, serveurs, maître d'hôtel, ouvriers, architecte, musiciens et danseurs s'y croisent ou plutôt s'y bousculent. 

Réalisateur, scénariste, acteur, comique, burlesque, poète...Jacques Tati était tout celà à la fois. Mais sans doute n'avait il pas conscience qu'il était également Food Designer avant l'heure. 

Si vous avez lu mon post Let's Food Design, (ce dont je ne doute pas mais je remets le lien au cas où) vous vous souviendrez que son auteur, Francesca Zampollo découpe le Food Design en plusieurs sous disciplines. Parmi elles, le Space Design et le Eating Design s'intéressent plus particulièrement à la conception des lieux de la nourriture (cuisine, salle à manger...) ainsi qu'à l'expérience globale qui accompagne le mangeur (la vaisselle, l'environnement, le fond sonore...). Et cette scène du restaurant est un magnifique exemple de Food Design inversé, ou comment des détails, parce qu'ils n'ont pas été suffisamment pensés en amont, conduisent à un amoncellement de ratages savoureux. On y trouve en vrac : un passe plat plus petit que les plats, un énorme pilier construit au milieu de l'entrée, des serveurs qui doivent traverser une piste de danse pour accéder aux tables, des dossiers de chaises qui leur déchirent les vêtements, une musique envahissante, des problèmes électriques, une porte en verre qui vole en éclat, des éléments de décoration qui tombent du plafond...A noter également un gag récurrent où au moins 3 serveurs différents, sous le nez des clients, flambent, saucent, citronnent et poivrent leur poisson sans jamais le leur servir. Et la liste n'est pas exhaustive. 

Envie de découvrir le film ? Voici un extrait sur YouTube


Commandez le film sur Amazon : 

Food & People est partenaire d'Amazon. En cliquant sur le lien ci-dessus, puis en achetant le livre ou tout autre produit de votre choix sur le site, vous soutenez Food & People et participez à sa pérennité.